Des dizaines de millions d'arbres pour l'humanité

Il n'y a pas de Planète B

Si les arbres produisaient du wifi... Tout serait mis en œuvre pour leur protection. Mais les arbres ne produisent "que" de l'oxygène et n'abritent "qu'une" biodiversité essentielle à la pérennité de l'humain.

Il est urgent de recréer des puits de carbone et d'apprendre à reforester en masse, avec les savoirs internationaux et les meilleurs outils, en mixant tradition et innovation.

La forêt a une valeur inestimable.


Chaque action, chaque effort est essentiel car le défi est titanesque.




L’expertise internationale

Notre expertise s'est appuyée sur celle des scientifiques français et russes.

Faire pousser des forêts boréales est une entreprise difficile, dans des conditions extrêmes. Nous appliquons un business model sibérien pour développer deux pépinières : l'une en Sibérie, l'autre en France (régions visées Hauts-de-France où se situe le siège social de Run for Planet, et Grand Est, en déficit d'arbres).
Les fonds financiers restent dans le pays où ils sont versés. Tous les fonds français restent en France.


Dans notre projet, c’est la biodiversité des futaies et des arbres qui est visée.


Réorganiser la plantation des espaces abimés, en sélectionnant les graines et en donnant le maximum de chances aux jeunes plants de devenir des arbres majestueux : ce sont des actions significatives pour lutter contre le réchauffement climatique.

La pousse des arbres suit un protocole rigoureux, adapté à la région de pousse.

 

Les régions où nous implantons les pépinières géantes ont chacune des caractéristiques particulières. 
Nous adaptons les espèces plantées et les modalités de pousse à ces régions. Et, par ailleurs, les arbres qui sortiront de ces pépinières seront replantées dans des "espaces proches" de ces pépinières.
Les arbres sibériens restent en Sibérie et les arbres français en France ou en Europe du Nord. 




Un busines-model... modèle !

Nos pépinière accueillent des salariés en difficulté. Pour des raisons économiques et pour les remettre sur le chemin de la re-socialisation.

D'autre part, nous donnons 90 % de la production d'arbres à des associations, des collectivités et... des agriculteurs qui auront besoin de reconstituer le bocage de leurs exploitations. 
Ces proportions peuvent évoluer au fil du temps. Chaque pépinière doit être lancée par des partenaires financiers publics et privés, par des mécènes, des fondations et par des dons citoyens. Nous visons une quasi-autonomie des pépinières, après 6 années d'activité. 


Informations de mai 2022. Des discussions diverses sont en cours, notamment pour la France et notamment concernant la vente de nos productions d'arbres en France. Quoi qu'il en soit, nous fonctionnons en association à but non lucratif. Chaque membre de l'association Run for Planet est engagé, essentiellement "pour Demain" et pour les générations futures. 

C’est l’avenir de la planète qui est en jeu.

Nous v!sons une coopération citoyenne internationale

Car l'oxygène ne connait pas les frontières.

  • Faire prendre conscience des enjeux de cette  collaboration d'expériences expertes,
  • l’orienter vers plus de collaboration écologique…
  • et remettre l’humain au centre de ces préoccupations

fait partie de nos objectifs prioritaires. 


Le défi sportif est le plus de notre projet.

  • des milliers de km en courant, donc plus de 20 millions de foulées de par le monde... 
  • des dizaines de millions de graines d'arbres à planter au fil des années... 

bien sûr que c’est possible !!!